Un nouveau suicide à France Télécom

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Un nouveau suicide à France Télécom relance le dossier du malaise au travail.

Le 14 juillet, Michel salarié à France Télécom s'est suicidé à Marseille (voir) en mettant en cause dans une lettre son travail au sein du groupe France Télécom et notamment la "surcharge de travail" et le "management par la terreur". Entre 120 et 150 salariés de France Télécom manifestaient ce matin à Besançon après le suicide d'un agent dans la nuit de lundi à mardi.C'est le 20e suicide enregistré à France Télécom,mais c'était aussi le 4e suicide depuis le 14 juillet. Nicolas G., 28 ans avait récemment été nommé sur un poste qu'il a ressenti comme très disqualifiant, il était confronté à une mobilité forcée depuis plusieurs mois. Pour Jacques Trimaille délégué Sud PTT, « les causes sont systématiquement les mêmes : gestion d'entreprise, stress et mauvaises conditions de travail », a-t-il estimé. « C'est un problème global. Il n'y a peut-être pas qu'une seule cause, mais à 90 % c'est un problème d'entreprise », a-t-il encore accusé. Début août, les syndicats ont demandé dans un courrier au Pdg Didier Lombard de « prendre en considération » le problème de la souffrance au travail, et d'entamer dès la rentrée des négociations sur le stress.

Ce nouveau cas de suicide chez France Télécom, rouvre le dossier délicat du malaise au travail dans les entreprises.  Alors, il serait temps de mettre fin à la frénésie capitaliste qui broie des femmes et des hommes, nos vies valent plus que leurs profits.

Les membres du syndicat CGTPhilips EGP Dreux, nous présentons toutes nos condoléances à sa famille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article