Philips : résultats du 2e trimestre 2009

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

(Easybourse.com) 

Philips accuse un bénéfice net en baisse de 94% au 2e trimestre 2009

Le groupe néerlandais Philips Electronics a publié lundi 13 juillet un bénéfice net de 45 millions au  deuxième trimestre de 2009, en baisse de 94% par rapport à la même période en 2008. Ces résultats, que Philips attribue à «la faiblesse persistante des marchés» sont toutefois supérieurs aux attentes du deuxième trimestre et laissent entrevoir une amélioration de son activité au second semestre.

Le résultat brut (Ebita) de la période avril-juin est ressorti positif de 118 millions d'euros grâce à la branche Electronique médicale, contre une perte attendue de 79 millions. Il a toutefois baissé de 70% par rapport à la même période en 2008. Il s'est établi à 44 millions d'euros au premier semestre de 2009, en recul de 94% par rapport au premier semestre de 2008.

5,23 milliards d’euros de C.A.

Les divisions santé, éclairage et style de vie ont été les plus durement touchées par la baisse des ventes, mais le secteur médical permet aux groupes néerlandais de présenter des résultats moins désastreux que prévus. Les analystes interrogés par l'agence d'information économique Dow Jones Newswires, tablaient en effet sur une perte nette de 125 millions d'euros, pour un bénéfice net de 732 millions d'euros au deuxième trimestre de 2008.

Au premier semestre de 2009, Philips a enregistré une perte nette de 12 millions d'euros, alors qu’il avait réalisé un bénéfice net de 1,02 milliard d'euros au premier semestre de 2008.

Le chiffre d'affaires de Philips s'est établi à 5,23 milliards d'euros au deuxième trimestre de 2009, en recul de 19% comparé aux 6,46 milliards d'euros enregistrés à la même période en 2008. Sur le premier semestre de 2009, le chiffre d'affaires a baissé de 17% à 10,30 milliards d'euros par rapport à la période correspondante en 2008.

Cette baisse, qui touche les divisions santé, éclairage et style de vie, est due à «la faiblesse persistante des marchés», a estimé le groupe dans un communiqué. Les résultats du groupe ont chuté davantage dans les pays émergents (avec une baisse de 22%) que sur les marchés dits «matûres». La contraction a été en effet de 20% dont 18% en Europe de l’Ouest et 16% en Amérique du Nord.

Le résultat s'était établi à 396 millions d'euros au deuxième trimestre 2008. Au premier trimestre 2009, la perte avait été de 74 millions.

Aude Renard

Optimisme prudent pour le second semestre

«Nous n'avons pas observé d'amélioration notable sur nos marchés grand public ou professionnels au cours des trois derniers mois», a souligné le directeur exécutif de Philips, Gerard Kleisterlee, dans le communiqué.

Le groupe spécialisé dans l'électronique grand public, l'électronique médicale et l'éclairage a précisé qu'il restait prudent s'agissant du niveau de ses ventes pour le reste de l'année 2009. Mais il table sur un second semestre meilleur que le premier, selon son directeur général Gerard Kleisterlee.

«Au cours du trimestre, nous avons commencé à voir les conséquences positives de notre gestion stricte des coûts», a nuancé le patron du groupe, en précisant qu'il n'hésiterait pas à tailler à nouveau dans les dépenses si nécessaire.

Pour l'heure, Philips, numéro un européen de l'électronique grand public et numéro trois mondial des équipements médicaux, a annoncé en janvier son intention de supprimer 6000 postes cette année, des suppressions d’emploi qui s’ajoutent aux 3 000 déjà annoncées à l’automne 2008. Le groupe espérait réaliser ainsi une économie de 500 millions d’euros par an dès le second semestre 2009.

Il a relevé lundi son estimation initiale d'économies annuelles de 500 millions d'euros à 600 millions d'euros pour l'an prochain, selon son directeur financier Pierre-Jean Sivignon sur la chaîne de télévision CNBC.

Les activités Electronique médicale tirent Philips vers le haut

La branche Electronique médicale -ses principaux concurrents sont General Electric et Siemens- affiche un résultat brut du deuxième trimestre à 158 millions d'euros, alors que les analystes attendaient 96 millions.

Au total, le résultat brut du trimestre a bénéficié d'un élément exceptionnel de 57 millions d'euros lié à des questions d'assurance, comme s'y attendait le marché, et d'un règlement à l'amiable de 33 millions d'euros, souligne l'analyste de Petercam, Eric de Graaf. Mais, même sans ces éléments, c'est «meilleur que prévu» grâce à la branche médicale, souligne-t-il.

Les résultats du groupe sont conformes aux petits signes de reprise dont ont fait état ses concurrents dans l'électronique grand public. Le sud-coréen Samsung Electronics a prévu la semaine dernière des résultats pour le second semestre bien au-dessus des estimations du marché.

Peu après la publication des résultats trimestriels, Philips a signé la plus forte hausse de l'indice AEX d'Amsterdam, grimpant de 5,7% à 13,7 euros. Ce lundi vers 15h33, le titre prenait 5,02% à 13,60 euros à la bourse d’Amsterdam.

Aude Renard (avec Reuters)

Publié le 13 juil 2009 Copyright © 2009 logo easybourse

Publié dans PHILIPS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article