La pompe à subventions

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX


"RENAULT est passé maître dans l'art de siphonner les subventions de l'Etat. La firme emploie même des spécialistes dont le seul boulot consiste à obtenir ces aides. Le constructeur refuse de fournir au « Canard » le montant des subventions empochées. Dans le creux de l'oreille, un initié avoue que la consigne est de couvrir tout nouvel investissement, à hauteur de 10 %, par des deniers publics. Etat, Union européenne, collectivités locales... tout le monde est prié de cracher au bassinet. La Région Haute- Normandie vient ainsi de mettre sur la table un prêt de 12 millions d'euros, à taux zéro, remboursable en six ans, pour que Renault continue de faire tourner son usine de Cléon. Le royaume du Maroc va, pour sa part, verser, d'ici à 2010, quelque 70 millions d'euros pour la mise en route de la future usine de Tanger, où sera fabriquée, entre autres, la Logan. En Roumanie, c'est une aide de 28 millions d'euros que Renault va recevoir pour la construction d'un centre d'essais. Quant à Dacia, la filiale roumaine de Renault, qui avait épuisé son quota de subventions, elle a carrément créé une sous-filiale juste pour remettre à zéro le compteur des aides."
 Source: Le Canard Enchaîné, 19 Août 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article