SERTA: Suite et BOUM?

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Après avoir menacé de déverser des produits toxiques dans la Seine pour obtenir 15.000 euros de prime de licenciement, la soixantaine de salariés de l'entreprise de transport SERTA située à La Vaupalière, près de Rouen (Seine-Maritime), ont piégé ce matin trois camions avec des bouteilles de gaz, a-t-on constaté sur place.

Une dizaine de bonbonnes reliées par un filin entourent trois camions de l'entreprise qui devaient partir chargés vers Cavaillon (Vaucluse). Les salariés menacent de les faire sauter s'ils n'obtiennent pas satisfaction. Par ailleurs, les employés de cette société de transport placée en redressement judiciaire ont chargé une remorque de foin et de paille dans le fond de la cour et menacent également d'y mettre le feu.

Les salariés du site de transport SERTA avaient annoncé  de nouvelles actions contre leur direction et les deux repreneurs éventuels qui se sont manifestés le 20 août dernier devant le tribunal de commerce d'Evreux (Eure). Ce dernier rendra sa décision jeudi

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article