les Molex sont déterminés

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX


Les syndicats de l'usine Molex de Villemur-sur-Tarn, en Haute-Garonne, diront demain au ministre de l'industrie leur volonté de "garder l'outil de travail, les machines mais aussi les brevets et le carnet de commandes", selon le secrétaire du CE.
A l'issue de la rencontre entre le ministre et la direction de MOLEX a Bercy ce mardi ,la direction du groupe est "prête à continuer à discuter avec les entreprises intéressées par l'outil industriel et le savoir-faire" de Villemur, a précisé Marcus Kerriou, vice-président des ressources humaines de Molex Europe, il n'envisage toutefois pas de céder son activité de connectique, le groupe continuant d'être présent sur le marché automobile européen. Le secrétaire du Comité d'entreprise, Denis Parise (CGT), réagissait a cette rencontre de Bercy où l'équipementier automobile américain a réaffirmé mardi la nécessité de fermer son usine française tout en acceptant de rencontrer dans les dix jours un repreneur potentiel, dont Christian Estrosi n'a pas révélé le nom.

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article