GOODYEAR: La lutte paie.

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX


Les copains ont montré la voie «  Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà perdu » Bravo aux travailleurs et aux camarades du syndicat CGT de GOODYEAR Amiens, La lutte paie.

 

Pour, Mickael Wamen secrétaire CGT de Goodyear Dunlop, le plan social, annoncé le 26 mai, était "une vengeance personnelle de la direction qui n'a pas réussi à mettre en place les 4X8.Lors de l'annonce du plan, la direction du groupe avait mis en avant le refus de la CGT, majoritaire, d'accepter en juillet 2008 "un plan de modernisation comprenant 52 millions d'euros d'investissement sur trois ans et une nouvelle organisation du travail" en quatre équipes au lieu de cinq.

Selon l'avocat des salariés, Me Fiodor Rilov, "ce jugement porte sur la violation d'articles élémentaires du droit du travail". "Il révèle à quel point Goodyear n'a aucune justification à proposer concernant ces licenciements", "Le groupe fait des bénéfices colossaux, Goodyear France est très largement bénéficiaire. Dans un contexte économique comme celui d'aujourd'hui, il est dangereux et inadmissible de jeter des centaines de familles dans le désarroi social", a-t-il affirmé.

Le camarades syndicaliste CGT a ajouté que le jugement constituait "une grande joie" et "une énorme satisfaction du travail accompli par notre syndicat depuis le début". la CGT a demandé à la direction de "revenir à la raison, et de se mettre autour d'une table" pour "discuter de l'avenir industriel du site".

 

Encore une nouvelle fois le syndicat CGT Philips EGP DREUX, salut la victoire de ceux qui luttent et de tous les camarades de GOODYEARD Amiens

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article