CONTI" : XAVIER MATHIEU ET CINQ CAMARADES OUVRIERS CONDAMNES PAR LA JUSTICE DE CLASSE !

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX



COMPIEGNE — Le tribunal correctionnel de Compiègne (Oise) a prononcé mardi des peines allant de trois à cinq mois de prison avec sursis contre six des sept ouvriers de l'usine Continental de Clairoix, dont son délégué CGT Xavier Mathieu, poursuivis pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne en avril. Un 7ème prévenu a été relaxé par le tribunal, qui n'a prononcé aucune amende. Les condamnations sont très légèrement inférieures aux réquisitions du parquet qui avait demandé de trois à six mois de prison contre les "Conti", poursuivis pour "destructions en réunion de biens au préjudice de l'Etat". Ils avaient participé au saccage des bureaux de la sous-préfecture de Compiègne le 21 avril, envahie par quelque 200 "Conti" dans le cadre d'une lutte emblématique pour la sauvegarde de leur usine, dont la fermeture avait été annoncée en mars. Lors du procès, le 17 juillet, Xavier Mathieu, délégué CGT de Continental, avait reconnu un "dérapage" qui n'avait "pas été prémédité".

 Jacques tourtaux

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Ca vient, les plus pauvres d'entre nous commencent à crever de faim et là, les traîtres du syndicalisme et de la politique, vont payer le prix qu'ils méritent pour ce qu'ils nous font subir !
Répondre
M
La révolte des croquants ! Vite !
Répondre
T
Je pense que le communiqué assassin de l'UD de l'Oise et de la fédération de la Chimie CGT a été pondu dans le but d'essayer d'influencer les juges.<br /> Lorsque les émeutes vont éclater, car c'est inéluctable et dans un proche avenir, Que vont faire ces syndicalistes?<br /> Pourquoi je parle de la révolte des gueux que nous sommes? <br /> Deux exemples :<br /> J'habite dans un bloc des quartiers ouvriers et voilà que de nombreux chats disparaissent tout simplement parce que des gens qui ont faim les mangent.<br /> Hier, je suis allé au parc près de chez moi et trois ados traînaient un fil à la main hameçonné dans l'espoir d'attrapper des poissons parce qu'ils ne mangent pas à leur faim. <br /> C'est aussi cela la misère!
Répondre
T
le 14 novembre, c'est au civil que sera rendu le jugement
Répondre
M
Oups, c'est pas pour flooder, mais j'ai oublié l'essentiel de mon commentaire : NOUS SOMMES TOUS DES CONTI !
Répondre