Strasbourg:198 emplois menacés

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Le constructeur automobile américain souhaite réaliser ce plan social uniquement sur la base de départs volontaires. 

«GM Strasbourg présentera jeudi prochain un dispositif reposant exclusivement sur un plan de départs volontaires, qui porterait sur 198 des 1.200 salariés du site, et excluant tout licenciement», a annoncé la direction strasbourgeoise du constructeur américain dans un communiqué vendredi. C'est le deuxième plan social qui frappe l'usine de fabrication de boîtes de vitesses à Strasbourg, après celui de 2008 et qui avait conduit à une réduction d'effectifs de 168 postes sur la base de départs volontaires avec indemnités. Mais contrairement au précédent plan, qui concernait les «cols blancs», celui-ci toucherait surtout les ouvriers, les techniciens et les agents de maîtrise. Un comité d'entreprise est convoqué le jeudi 10 septembre pour présenter «un projet d'adaptation destiné à maintenir la compétitivité du site».

La direction de l'usine évoque les difficultés de General Motors et sa réorganisation, ce qui l'oblige à ajuster ses effectifs afin de rester compétitive. Selon Roland Robert, secrétaire général de la CGT GM, les réductions d'effectifs seraient destinées à rendre l'usine plus attractive pour un futur repreneur.

General Motors avait indiqué en août 2008 qu'il menait une «étude stratégique » en vue «d'une possible vente» de son usine de Strasbourg.

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article