Le 22 septembre, grève à La Poste: 3 octobre, Référendum

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Union LocaleCGT
de la région Dieppoise

Le 22 septembre, soutenons les postiers
Le 3 octobre : votons !


Le 4 juillet 2008, le Président de La Poste et le Gouvernement ont annoncé leur volonté de transformer le statut de La Poste en Société Anonyme, l’ouverture de son capital et l’élaboration d’une loi qui devait être votée avant l’été.


Les multiples et fortes mobilisations des postiers dans l’unité de leurs organisations syndicales, celles des usagers et des élus, avaient déjà permis de report du vote de la loi.


C’est encore une fois, en pleine période estivale, que le gouvernement a annoncé sa volonté de présenter une loi en procédure accélérée au parlement dès cette année.


Rien n’est encore joué !


Une nouvelle fois l’ensemble des organisations syndicales se sont toutes prononcées contre le projet de loi à l’occasion de toutes les consultations légales.


L’appel unitaire à la grève et aux manifestations du 22 septembre des postiers, l'appel unitaire à organiser une consultation nationale le 3 octobre dans toute la France, de manière à permettre aux citoyens d’exprimer leur attachement au service public postal nous confortent dans l'idée que les salariés de la Poste, soutenus par les salariés de toutes les professions, les retraités,  les chômeurs qui luttent pour un emploi, les jeunes qui veulent un avenir, tous ont la capacité de remettre en cause ce projet de loi.

L'Union locale CGT de Dieppe se propose d'être un élément dymnamique et moteur de cette votation citoyenne.


Elle prendra contact avec toutes les organisations syndicales organisées sur le plan local, et toutes les organisations, les associations et les forces qui militent pour la défense du service public, pour que cette consultation prennne une ampleur, la plus considérable possible et soit un point d'appui pour sa reconquète par la société civile.

téléchargez le tract de la CGT FAPT
Source: union locale CGT région dieppoise

Publié dans Service public

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article