Aline Pailler: d'un syndicalisme de classe à un syndicalisme rassemblé, un syndicalisme attablé!!

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Comme je l'avais malheureusement prévu, BT se déclare victorieux et ne  tient absolument pas compte de ce qui traverse la CGT.
 
Ce matin sur France Inter il pavoise avec ses  70/80% des votes et  "regrette d'avoir eu à dire à François de ne pas venir"!
 
Il renie le "réformisme" , il parle d'un "syndicalisme unitaire", il  renvoie à "l'euro manifestation" du 24 mars. Sur les retraites il dit  que "le Pdt de la république veut en faire la réforme des réformes" et  dit que la CGT" va tout faire pour qu'il y ait une négociation, ce  sera la première bataille à mener avec le gouvernement qui semble ne  pas vouloir négocier" et que la CGT en ferait l"e rendez-vous des  rendez-vous". Bon j'arrête là l'analyse, mais sa légitimation lui  semble acquise par les votes des "délégués rassemblés à Nantes" .
 
écoutez l'ensemble de son interview sur le portail France Inter!
 
Aline Paille
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Je reviens du congrès, c'était épuisant, accablant et relou...

Sa stratégie de défense sur Chérèque semble au point : prendre pour cible les soit-disant groupuscules gauchiste organisés pour responsable !! (on peut même lire dans la presse que les débats
de
mercredi ont été pourris par ces personnes sur le dossier de la retraite...)


Répondre
A

Je reviens du congrès, c'était épuisant, accablant et relou...

Sa stratégie de défense sur Chérèque semble au point : prendre pour cible les soit-disant groupuscules gauchiste organisés pour responsable !! (on peut même lire dans la presse que les débats de
mercredi ont été pourris par ces personnes sur le dossier de la retraite...)


J'ai pu effectivement constater comment la machine est bien rodée et comment le congrès est truqué d'avance !
Bref, Aline fait une bonne analyse de la situation.


Répondre