ANALYSE DES DOCUMENTS PREPARATOIRE AU 49 éme CONGRES DE LA CGT

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

 ANALYSE DES DOCUMENTS PREPARATOIRES AU 49ème CONGRES DE LA CGT

 

 

Par Jacky Omer, CGT, pour le FSC


INTRODUCTION

 

Le front syndical de classe s’adresse à tous les syndicalistes et forces vives du pays, principalement aux responsables et syndiqués CGT qui sont à quelques semaines d’un congrès historique de leur organisation syndicale.

 

Nous nous adressons à celles et à ceux de la CGT, qui ne cessent de se battre au quotidien contre le patronat et l’exploitation capitaliste. Sans prétention et encore moins en donneur de  leçon, nous désirons, en tant que militants de la CGT qui ont mené de grandes luttes, principalement celles de 68, 86/87 et 1995,  2003, attirer fraternellement toute votre attention sur la préparation de ce congrès.

 

A ce congrès, la direction confédérale va faire voter par nombre de délégués, triés en majorité sur le volet et arbitrairement avant que ne paraissent les documents officiels, des décisions telles que notre grande CGT va être dépecée de toute son essence de lutte de classe et de masse pour laquelle certains se seront battus et auront donné leur sang pour faire vivre et faire naître la GRANDE CGT en 1895 lors de son 1er congrès à Limoges. Il faut observer aussi que très peu de syndicats ont été réunis pour désigner les délégués et candidats à la future commission exécutive.

 

Encore une fois la démocratie syndicale est bafouée. Quant aux retraités, s’ils veulent apporter des amendements aux documents, il leur faudra passer par un syndicat actif et cela avant le 10 novembre. Vous avez le droit de débattre pour le reste cela est du ressort des autres ! Les contradictions anti-démocratiques étant de plus en plus évidentes, D.Sanchez déclare au CCN du 3 et 4/11: « …plus de la moitié des organisations n’a transmise aucun élément (…) mettre le paquet pour réunir les syndiqués dans les 4 semaines de préparation qui restent… ».  Or les amendements doivent être parvenus avant le 10 novembre ?

 

Dans ses écrits, le FSC abordera quelques points fondamentaux des documents du congrès sans pour autant les développer tous. Sur le rapport d’activités, nous en viendrons à l’essentiel. Concernant, le rapport financier paru en dernière minute, si  la balance est toujours égale à elle-même, la banque Cogetise met fin à toutes décisions démocratiques pour la répartition des cotisations. Une part non négligeable est attribuée aux organismes internationaux réformistes, CES et CSI.

Quant au document d’orientation et ses 7 résolutions, nous en ferons une critique et analyse basées sur les fondamentaux du syndicalisme de luttes de classes et de masse.

 

Nous espérons que notre contribution permettra d’apporter un éclairage sur l’avenir du syndicalisme de classe et de masse et des conséquences dramatiques s’il venait à disparaître. Que ceux qui veulent bien prendre notre avertissement fraternel en compte, prennent toutes les mesures possibles pour inverser la tendance actuelle afin de pouvoir s’opposer réellement aux affronts et à la misère que génére la politique capitaliste du surprofit, en France et dans le monde.

Tout comme lors des 47ème et 48ème congrès, le document du 49ème congrès a une forte ressemblance d’audit d’entreprise mené par quelques « managers consultants » sortis des écoles patronales...
Source FSC 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article