Cessons de nous ruiner pour sauver les riches

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Bob Herbert, éditorialiste du New York Times, s'insurge devant le scandale de l'insolente richesse retrouvée par ceux qui n'ont dû leur survie qu'au prix d'un sauvetage qui a ruiné l'Etat, alors même que la grande majorité de ses concitoyens lutte pour parvenir à joindre les deux bouts ou à conserver un toit. « Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui sont au sommet de la pyramide économique - ce que nous avons fait depuis environ trente ans - tout en espérant qu'un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se manifesteront sous la forme d'emplois stables et d'une amélioration des conditions de vie de millions de familles qui luttent pour y arriver chaque jour, » s'exclame-t-il, avant de conclure qu'aujourd'hui, il faudrait être « fou » pour continuer à croire à ce « conte de fée. »
La suite ci-dessous :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article