CGT PHILIPS EGP DREUX: appel à la résistance face au projet de fermeture du site de DREUX

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

logo-CGT-PHILIPS.jpg
Le syndicat CGT PHILIPS DREUX, comprend que des salariés après des dizaines d’années de travail pénible chez Philips veuillent partir avec des indemnités.

 

Pourtant jusqu'à présent Philips n’a pas présenté un argumentaire économique solide dans le cadre d’un projet de fermeture du site de Dreux.

C’est ce que constatent «  Les avocats, union locale Force ouvrière en la personne de D. Maillot, le syndicat CGT PHILIPS Dreux ainsi que le cabinet d’expertise SYNCEA »

 

Le dernier rapport d’expertise remis aux élus soulève de nombreuses insuffisances et conclut que la fermeture en l’absence de difficultés économiques avérées, ne vise qu’à accroître la profitabilité du groupe dans un secteur déjà rentable. Ce PSE ne vise qu’à satisfaire quelques richissimes actionnaires.

 

Même la direction semble avoir pris conscience des faiblesses de son PSE, puisqu’elle s’empresse de jouer avec la peur et le moral des travailleurs afin d’obtenir un avis lors du CCE prévu à Suresnes le 29 mars 2010, avant que le résultat de son appel en référé ne soit émis

 

Ce n’est donc pas le moment de céder, mais plutôt de partir à l’offensive face au patronat pour conserver l’activité sur le site de Dreux et les emplois de tous ceux qui le veulent.

 

Dans une telle situation,  qu’il y ait des syndicats qui proposent de donner un avis sur un PSE illégitime en échange de quelques miettes, constitue pour la CGT Philips EGP Dreux une trahison aux intérêts des travailleurs. D’autant plus qu’il n’y a aucun mandat explicite des travailleurs suite à l’AG du 22 mars 2010 pour qu’un quelconque avis soit donné.

 

Si les indemnités proposées par Philips peuvent sembler suffisantes pour quelques salariés, elles sont loin de compenser le préjudice réel que subiront les travailleurs face à la crise et au chômage.

 

La CGT PHILIPS refuse d’accompagner les licenciements.

Nous appelons les travailleurs à poursuivre le combat

 

Publié dans PHILIPS EGP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

c'est avec un peu d'argent on peut tout acheter nous en avons la preuve aujourd'hui chez philips dommage que FO avec jean en tête n'est pas eu le cran d'aller au bout de la procedure judiciaire
aider en cela par un certain nombre de salariés guidés par l'appat du gain et par la peur. je tiens a remercier la CGT ainsi que toute les personnes a l'interieur de l'usine qui on eu l'audace et
le courage de tenir tête a la direction et aux personnes qui veulent partir (avec l'argent bien entendu) maintenant c'est vraiment fini bientôt le chomage et la galére vont commencer pour nous


Répondre
L

A la télé, ils disent toujours "y'a 3 millions de personne qui veulent du travail"."c'est pas vrai, chez Philips ,de l'argent leur suffisait"


Répondre
S

je suis d'accord avec vous la CGT effectivement ce PSE n'est pas justifié ce n'est pas un licenciement economique mais une delocalisation donc il faut imperativement le faire mettre dans le bon
perimetre le cabinet syncea la ecrit dans son rapport mais bien sur, FO ne l'a dit a personne des fois que certaines personnes se rendent enfin compte qu'elles ont été bernées pourtant nous avons
ce qu'il faut pour casser ce PSE alors il faut le faire


Répondre
M

le syndicat CGT PHILIPS DREUX, teint remercier nos Soeurs, frères de lutte et nos camarades de cette usine, qui se battent contre des chiens enragés contre le patronat et la finance internationale
contre la collaboration de cadres, trahison syndicale depuis des années, sur tous les fronts, avec tous les instruments de lutte de classe à leur disposition , et qui ne reculent JAMAIS sur RIEN.
Nous somme à vos côtés dans la lutte , nous disons PUBLIQUEMENT "On ne vous laissera pas TOMBER", et que derrière nous, les salariés de FRANCE sont toutes et tous à nos côtés contre le système
capitalisme.


Répondre