CHATEAUDUN - 166 ex-salariés de Flextronics aux Prud'hommes, délibéré en mars 2010

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

De Radio Intensité le samedi 21 novembre 2009 - 06:37
  • Length: 0:35 minutes (1.05 Mo)
  • Format: MP3 Stereo 44kHz 256Kbps (CBR)
28c

Les anciens salariés Flex ont défendu leur cause hier devant le conseil des prud’hommes. Ils contestent la validité du licenciement économique. C’était la seconde audience, la première, en octobre, concernait les cadres de l’entreprise dunoise qui a définitivement mis la clé sous la porte en 2008. Hier, c’était au tour de tous les autres anciens salariés: ouvriers, employés et agents de maîtrise.
Les avocats ont tenté de faire tout d’abord la preuve de l’absence de respect des obligations de reclassement, mais c’est surtout sur l’absence de motif économique que la plaidoirie de Maître Amiel, défenseur des salariés, était basée.
Le jugement a été mis en délibéré au 26 mars 2010. Rappelons que le tribunal administratif en octobre a prononcé la nullité du motif économique.
En fin d’audience, maître Amiel, était confiant vis-à-vis de l’issue de ce procès.

Publié dans Eure et loir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article