Congrès CGT : le coup de gueule d'un ancien secrétaire général

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

roanne

Yannick Sybelin n'est pas tendre avec la direction confédérale

 

Alors que le congrès de la CGT s'ouvre aujourd'hui à Nantes, l'ancien secrétaire général de l'union locale de Roanne n'est pas tendre avec sa direction confédérale. « Ca va être un congrès compliqué car je n'ai jamais vu à la CGT autant de syndicats manifester leur désaccord avec les documents proposés par la direction confédérale. » Le sien, celui du centre hospitalier de Roanne, a d'ailleurs rejeté à l'unanimité les résolutions mises au vote. « Les orientations posent question, notamment sur la nature même du syndicalisme CGT. Je considère qu'on reste dans un antagonisme des classes, avec les exploitants et les exploités. Or, aujourd'hui, on va plus vers une cogérance du système que dans une opposition de classes contre l'oppression du capitalisme. Et les acquis n'ont jamais été obtenus dans les salons, mais dans la lutte. En début d'année, il y avait une très forte aspiration pour la lutte sociale, mais nos dirigeants confédéraux ont tout fait pour la freiner. On n'impulse plus de le lutte sociale, on est dans du syndicalisme d'accompagnement », déplore-t-il.
Le progrés 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article