Contre les attaques de la classe bourgeoise, la CGT Philips appel a la solidarité.

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Camarades

 

Nous nous retournons vers votre solidarité.

Veuillez trouver ci joint la condamnation du syndicat CGT Philips. Encore une attaque du capitalisme contre la classe ouvrière.

Afin de continuer la lutte contre le patronat et la classe bourgeoise, nous avons besoin de renflouer la caisse de notre syndicat CGT Philips Dreux.

Même, si un avis a été donné, par des syndicats réformistes qui accompagnent les licenciements, nous, le syndicat CGT Philips Dreux continuons notre combat avec des salariés sur le terrain juridique pour démontrer que ce PSE n’était pas fondé.

De plus, nous apportons notre soutien aux travailleurs en luttes en France et en Europe afin de construire une vraie convergence des luttes, cela a un coût.

Merci de votre générosité.

Salutations Syndicales et révolutionnaires Manu (CGT PHILIPS EGP DREUX)

Pour vos dons, veuillez les envoyer. Chez manuel Georget, 10 rue des Primevères 28000 Chartres.

Ordres / CGT Philips EGP Dreux

 

Scan10009

 

 

Publié dans PHILIPS EGP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Manu, modeste et humble, comme dab.Je vois que l'huissier ne nous a pas oublié.Je rappelle quand même à tous et à toutes que nous avions recu à domicile cette condannation du tribunal de Rouen,
certes il ya déjà un bail.On va pas se voiler la façe éternellement.Personne n'a été obligé de rien dans cette affaire,et même si certains regrettent comme je l'ai souvent entendu,ça ne change rien
à l'histoire.On ne vit pas avec des regrets toute sa vie.On assure ses actes et ses choix.Bref, on assume.En ce qui me concerne je m'aquitterai de mon dû prochainement et je n'hésiterai pas à
recommencer à combattre des patrons de ce genre.Même pas peur!.On n'en a pas fini avec vous mr Philips.Sans aucun ressentiments ,à votre bon coeur messieurs dames,le bon dieu vous le rendra.Je
parle de votre générosité et pas de votre travail.Quoi que?.


Répondre