En défendant son piston, Sarkozy s'enfonce un peu plus

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Il est de plus en plus ridicule. Et ce qui fait plaisir c'est que c'est maintenant mondialement partagé. La presse internationale a largement relayé la tendance africaine de Sarkozy : le népostisme sans complexes.


Voyant que junior commence à sombrer corps et bien sous les moqueries et les sentences vachardes mais réalistes, il se dit qu'il va ouvrir le parapluie et essayer de détourner l'attention.


Le spécialiste du brassage de vent et des promesses en l'air a donc profité de sa veulerie maintenant légendaire pour annoncer qu'il allait balancer 300 millions d'euros dans un des multiples endroit ou il ne peut plus mettre les pieds : Gandrange. Là ou se trouve une stèle en mémoire de ses promesses défuntes.


Maintenant il essaye de dire qu'en accusant le fiston d'incompétence, on s'attaque au père. Un peu comme un jeune bourré comme un coing qui dirait aux flics qu'il en a marre de prendre pour son géniteur. C'est dire le niveau de réflexion du président casseroles, comme on peut maintenant l'appeler avec beaucoup de justesse.


Ces tentatives pour occuper l'espace médiatique pour faire oublier son gros coup de piston pour le fiston sont une fois de plus pathétiques.


Vous enlevez à Sarkozy l'insécurité (qu'il sait faire prospérer rien qu'en agitant les bras) l'ouverture vers tout ce qui se fait comme n'importe quoi, les taxes en veux tu en voilà, il ne reste rien. Rien qu'un gesticulateur sur marche pied qui en tant que géniteur veut faire profiter de tout, sans légitimité aucune.

Merci à  Photo en Délire

C'est ça la France irréprochable : celle qui fait comme en françafrique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article