Franchement nauséabond !!...

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

edf.jpgDans notre article du 10 septembre 2009 :  http://pcfcuers.over-blog.com/article-35911793.html , nous attirions l’attention sur la criminalisation de l’action syndicale  et notamment à ERDF et  GRDF. Les directions viennent de passer aux actes en licenciant quatre agents, tous militants du syndicat CGT énergie et en rétrogradant un cinquième. D'autres dossiers disciplinaires sont en attente...
Tout ceci est  digne des actions anti-syndicales que menait le patronat chez Berliet, Citroen, Ford, Peugeot etc...dans les années 1970 aidé en celà par la CFT outil syndical patronal créé de toutes pièces à l'époque...( voir le livre de Marcel Caille aux éditions sociales  en 1977 ).

Cette attitude intolérable et revancharde, n’admet pas en fait, la mobilisation qui a permis l’abandon d’un plan d’externalisation d’activités de maintenance et contraint la direction à l’embauche de 140 personnes.

Nos camarades n’ont pas commis de faute et avec leur syndicat ils entendent bien assigner les directions devant le Tribunal des prud’hommes.

Mais où va cette société capitaliste qui exclut tous les individus qui ne correspondent pas aux stéréotypes qu’elle a imaginés ?…Désormais y aurait-il un calibre social et économique, un calibre culturel, un calibre identitaire et national, un calibre « laiquement positif »…en dehors desquels rien ne serait être toléré ?…

Avec le MEDEF d’un côté, Eric Besson aux accents vichystes de l’autre et leur chef Sarokozy se sont des relents xénophobes, anti-syndicaux, liberticides, totalitaires et anti-démocratiques qui remontent d’un passé qui fût trouble pour notre pays…

A quelques mois d’une élection majeure que constitueront les régionales : Sarkozy ses ministres ( Besson aux sales besognes ) emboîtent le pas au FN pour torpiller des voix à l’extrême droite. A chacun de leur pas dans cette fange, ils soulèvent une boue à l’odeur nauséabonde et insupportable.

Seul un élan de fraternité, de solidarité du peuple de gauche et des citoyens épris de justice et de liberté peut nous permettre de terrasser ces démons d’un ultra-libéralise de plus en plus fascisant et populiste.

C’est à cette condition que nous éviterons les pièges tendus et les ornières creusées par ce pouvoir ultra réactionnaire et ses amis.

 

J-M B.

Publié dans syndicalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article