Grèce : encerclement de l'assemblée nationale et grève générale

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

manifestation-en-grece.jpg
Aujourd'hui il y a le début du vote du nouveau plan d'austérité, en même temps que les agences de notation baisse la note de la grèce à CCC en la rendant le pays le plus mal noté au monde.
Une mobilisation énorme est en train de se dérouler sur les places, dont celle de syntagma à Athènes.
Des milliers de personnes essayent d'encercler le parlement. On parle des plus grosses manifestations après la chute de la dictature.
Les manifestations syndicales ont rejoint les "indignés"; Il y a des heurts avec les CRS (10000 selon les journaux grecs), beaucoup de lacrymos, des arrestations et des blessés
La grève est très suivie entre 90% et 100% dans beaucoup de secteurs (ports, trains, electricité, etc...) et commence à ressembler réellement à une grève générale.
Des préfectures commencent à être occupées un peu partout...
Le PASOK est de plus en plus divisé (désolidarisation de députés, demande de démissions, demande d'élections, etc.), et la droite déclare ne pas soutenir les propositions du gvt.
Syriza et PCgrec ne participent pas à la séance parlementaire, refusant de participer au processus

 

1877774.jpg

 

 

2a5ff7a7-d618-4769-ba14-b33eef61ee9c_400.jpg

 

674c7a3d-00b7-4d28-8012-2bea166d2a55_400.jpg

Commenter cet article