Grève des transports dans une vingtaine de villes le 11 mars

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

article_0210-LYO02-TCL.jpg
TRANSPORTS - Les syndicats veulent défendre le statut social des salariés...

Avant Paris le 23 mars, des perturbations sont à prévoir jeudi prochain, le 11 mars, dans certains réseaux de transport en commun urbains et interurbains, après l'appel à la grève lancé ce vendredi par une intersyndicale qui souhaite défendre le statut social des salariés du secteur.

Avec l'espoir de toucher 27 villes au total, des préavis ont déjà été déposés par l'intersyndicale CGT-FO-CFTC-CFE/CGC-FNCR dans les réseaux de Lyon, Lille, Clermont-Ferrand, Tours, La Rochelle, Troyes, Angers, Nantes, Rennes, Epinal, Valenciennes, Pau, Lorient, Toulon, Dijon, Blois, Bourges et Besançon.

Un niveau de perturbations pas encore évaluable

Une manifestation est également prévue à Paris entre la place de l'Opéra et le siège du groupe Keolis France, situé quelques rues plus loin, qualifié par l'intersyndicale de «symbole» d'une «politique d'asservissement des salariés aux impératifs financiers». Keolis gère en France les réseaux urbains de 85 villes et les réseaux interurbains dans 65 départements.

L'Union des transports publics et ferroviaires (UTP, patronat), qui regroupe 170 entreprises de transports publics urbains, a indiqué de son côté qu'elle ne pouvait pas encore évaluer le niveau des perturbations.
20Minutes

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

La politique d'asservissement aux impératifs financiers permet d'être mieux comprise quand vous savez que le DRH Eric Asselin a gagné plus de 10 millions d'euro en deux ans de LBO avec 3i, et
pourrait gagner encore quelques millions dans le nouveau LBO avec Axa Private Equity et la Caisse des Dépôts et du Placement du Québec !


Répondre