Justice : l'Etat réclame 12 000 euros à six «Conti»

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

divers-0022.JPG

Derniers rounds pour les «Conti»? L'avocate de l'Etat a demandé mercredi près de 12 000 euros de dommages et intérêts à six ex-salariés de l'usine de Clairoix (Oise) condamnés au pénal à des amendes pour le saccage en avril 2009, de la sous-préfecture de Compiègne (Oise).

Dans sa plaidoirie devant le tribunal de grande instance de Compiègne, Me Julie Courtin a expliqué que si les dégâts étaient estimés au à 52. 662 euros, l'Etat a été indemnisé par son assurance à hauteur de plus de 40.000 euros. «Aujourd'hui je ne vous demande que le montant résiduel», soit 11.957 euros, a déclaré l'avocate, qui a également demandé au tribunal de condamner les salariés à verser 3.500 euros au titre des frais de . La décision a été mise en délibéré au 2 juin.

divers-0007.JPG

 Compiegne le 7 avril 2010 Xavier Mathieu et Manu Georget( philips Dreux)

Plusieurs centaines de personnes devant le tribunal de Compiègne

A la mi-journée, entre 400 selon la police et 1.000 personnes selon la CGT ont manifesté dans les rues de Compiègne depuis la gare pour rejoindre le tribunal. Le 21 avril 2009, quelque 200 ouvriers de l'usine de Clairoix avaient laissé éclater leur colère dans les locaux de la sous-préfecture de Compiègne après avoir appris le rejet par la justice de leur demande d'annulation du plan social.

Les six ouvriers avaient été condamnés au pénal en janvier à de simples amendes de 2.000 à 4.000 euros par la cour d'appel d'Amiens, échappant aux peines de prison avec sursis prononcées en première instance.

L'usine de Clairoix, qui employait 1.120 salariés, a été fermée début 2010. Après plusieurs mois de lutte, les ouvriers avaient décroché 50.000 euros d'indemnités extra-légales.

 

Le parisien

 

Voir VIDEO: nord-pas-de-calais-picardie.france3.fr/info/picardie/conti--12000-euros-a-payer-une-victoire-62341470.html

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

Soyons tous solidaires avec les CONTINENTALS est arrêttons de sans prendre aux travailleurs qui défende leur emploi.
Et attaquons nous plutot aux PATRONS VOYOUX car ses eux qui mettent des milliers d'ouvriers dehors.


Répondre