LE MONDE DES FAUX-CULS EN EBULLITION

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Samedi 10 octobre, Poitiers s’enflamme… vandalisme, bagarres de rue avec les policiers… on voit le genre.

Les medias et les politicien(n)es de tous bords se jettent sur l’évènement comme les vautours sur la charogne : « Ultra-gauche.. criminels.. skinheads..nazis… ». Nous en avons entendu de toutes les couleurs. Plutôt que de s’en prendre aux causes de cette montée de violence dans les esprits, de ce désespoir, de la fièvre qu’on peut ressentir chez tous les ciyoyens « de base », « on » préfère accuser le thermomètre de tous les maux.

 

A force de souffler sur la braise et d’allumer des foyers d’incendie –délocalisations injustifiées/ licenciements abusifs, privatisations injustifiables des services publics (aujourd’hui encore on lance en douce une privatisation camouflée de la RATP), disparition accélérée d’exploitations agricoles, suicides et autres menus « accidents » du travail, disparition programmée de la Sécurité Sociale, Chômage à Durée Indéterminée pour les jeunes et les seniors (en fait le seul CDI dont on soit sûr à l’heure actuelle), bénéfices indécents des banques et des spéculateurs de tout acabit, primes obscènes aux traders, tripatouillage de la Justice par la suppression du Juge d’instruction et l’intromission du pouvoir politique dans les « affaires délicates », omnipotence de la répression policière avec les « bavures » inévitables qui en découlent, le gouffre qui sépare les citoyens de leurs prétendus représentants (le citoyen vote non à la Constitution européennes, les députés votent oui !), etc. etc. etc.

Comment peut-on dès lors s’étonner de l’incendie qui s’annonce ? Comment ose t-on dès lors nous parler de démocratie alors que tout démontre que nous sommes dans une jungle où règne la loi du plus riche et du mieux armé ? Comment peut-on croire qu’à force de traiter des êtres humains comme des bêtes de somme taillables et corvéables à merci, on va échapper à une ruade ?

A moins de faire du terrorisme intellectuel face à une population qu’on a formatée pour bouffer de la merde journalistique enrobée dans la merde intellectuelle de nos politiciens.

Distraire par l’émotion pour détourner le regard du vrai problème est devenu l’axe de la politique. Un fait divers insignifiant est monté en épingle, on prend une mesure générale qui s’impose à tous (c’est tellement évident !) et rogne davantage encore les libertés et les droits des individus. Une stratégie de propagande qu’avait déjà mise en pratique un certain Goebbels. Les fachos qui nous gouvernent ont beaucoup appris et ils ont tout retenu !!

On en profite pour « groupusculiser » les citoyens et les dresser les uns contre les autres : les communautarismes raciste, religieux, corporatiste… sont fortement encouragés pour ne pas dire fomentés par le pouvoir.

Privé contre Public, musulmans contre juifs, jeunes contre anciens, arabes contre blancs, beurs contre «autochtones », cheminots/postiers/électriciens contre usagers, producteurs laitiers contre consommateurs… Derrière cet écran de fumée, les vrais terroristes vivent dans les lambris dorés de cette république monarchique digne des potentats d’Afrique.

L’incendie ne fait que démarrer. En tous cas, la purification est indispensable. Encore ne devons-nous pas nous tromper d’ennemis.

par AXRLO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article