Le ras-le-bol des chômeurs et précaires

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

(YG)

Copyright: photothèque rouge/Esteban

"Les manifestants portaient des gilets de protection jaunes fluorescents et des drapeaux jaunes, rouge ou orange des quatre associations (Apeis, AC!, MNCP, CGT Chômeurs) qui appelaient à manifester, en scandant "Chômage ras-le-bol!" ou encore "Cela ne peut plus durer, ça va péter".

.A Paris, entre 1.400 et 5.000 personnes ont manifesté à l'appel des associations de chômeurs et de salariés précaires pour dénoncer leurs difficultés quotidiennes, tracasseries administratives et manque de ressources, sur fond de pénuries d'emploi. La manifestation s'est étirée entre Stalingrad et la place de Clichy.

.A Rennes, 400 manifestants ont défilé, encadrés par les CRS. Des jets de lacrymogène ont ponctué la manifestation qui a cherché à rejoindre le défilé des teufeurs organisé au même moment un peu plus loin. Un défilé fort de 2.000 jeunes environ. Parmi les chômeurs, les forces de l'ordre ont procédé à trois interpellations."

Pénurie d'emploi. Le ras-le-bol des chômeurs - France - Le Télégramme 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article