Salutations révolutionnaires au camarade Fernando

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

Fernando Montecinos, militant historique du MIR ( Mouvement Internationaliste Révolutionnaire ) et membre du NPA, est décedé le 12 octobre 2009. Militant de la cause chilienne, entrant en lutte armée contre la dictature de Pinochet, Fernando a passé l'essentiel de sa vie à défendre la cause chilienne, à défendre le socialisme. Guévariste convaincu, il pratiqua la lutte armée au prix de sacrifices importants.

 

Fernando a marqué de son empreinte les militants. Plus qu'un camarade de lutte, c'est un ami que nous perdons, c'est un professeur d'éducation politique que nous n'avons plus.

 

Les militants qui l'ont connu garderont en mémoire ces moments où nous étions côte à côte contre les CRS, quand nous emmenions une manif, quand il nous raconté son histoire dans un silence qui témoigné un profond respect.

 

Le syndicat CGT PHILIPS EGP DREUX apporte tout son soutien à Anne sa femme, ainsi qu'à ses filles Alexandra et Vanessa. A la colonie chilienne qui perd un de ses grands militants, nous leur adressons notre solidarité.

 

Fernando aimait à dire qu'est révolutionnaire celui qui a fait la révolution. Fernando était de ces révolutionnaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

Je ne connaissais pas le camarade Fernando mais je tiens à saluer ici la mémoire de ce militant révolutionnaire et à présenter mes condoléances à sa famille.
Salut et fraternité DIABLO


Répondre
D

Rémy Delépine du syndicat CGT de l'hosto de Chartres.
Bonjour camarades,
Serait-il possible de me contacté concernant le
DC de notre camarade Fernando.
Tel:06 18 24 18 89 ou ligne directe du bureau syndical CGT du CH de Chartres:02 37 30 38 00


Répondre
R

Je salue à travers les hommages envoyés par les camarades , un révolutionnaire passionné par la lutte et donc le courage est un exemple à suivre par nous tous pour défendre nos droits....
Raphaël


Répondre
P

Chers Camarades,

J'ai appris le décès de Fernando Montecinos. Nous savions la gravité de son état, mais nous savions aussi quelle trempe d'homme, de combattant il était, et cela nous faisait espérer. Nous avions
notamment eu la chance (et moi le premier) de mieux le connaître et
l'apprécier lors de la campagne des municipales sur Chartres, et de voir l'énergie qu'il déployait au service de la liste Chartres-commune, au service d'une union capable de défendre les humbles,
les déshérités, de promouvoir l'espoir d'un autre monde, et en l'occurrence d'une autre ville.
J'éprouvais, j'éprouve personnellement un grand respect et une sincère amitié pour Fernando, héritier et passeur en France de
l'Unité populaire du Chili.
Au nom des communistes d'Eure-et-Loir je vous présente à vous ses Camarades du NPA nos très sincères condoléances.
Claude SIMON


Répondre
P

J'ai pensé à Fernando toute la journée. En ouvrant ma messagerie ce soir, je redoutais d'apprendre cette terrible nouvelle qui me bouleverse.
Je n'oublierai pas Fernando


Répondre