Victoire des salariés de Piper-Heidsieck à Reims

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

2de5e21d12cec69dc600519549297582.jpg

 

Après une semaine de grève en pleine vendange, les salariés de la maison de champagne Piper-Heidsieck ont signé un protocole d’accord avec la direction hier midi. Et ils sont très satisfaits.

Invoquant une baisse de 42% de son chiffre d’affaires depuis mars 2009, la direction de Piper-Heidsieck (groupe Rémy-Cointreau) avait annoncé en avril dernier la suppression de 39 postes, principalement en production, sur les 160 que compte la maison de champagne.

- La mobilisation des salariés de Piper-Heidsieck a payé, se félicite le délégué CGT Olivier Gaudry (0’58")

- L’émotion de Gilles Lemaire, salarié chez Piper-Heidsieck depuis 36 ans (0’36")

Alors que les vendanges battent leur plein, les salariés avaient alors décidé vendredi dernier une grève illimitée ainsi que le blocage du site de production et des cuveries à Reims. Objectif : dénoncer les modalités d’application du plan social, touchant un quart des effectifs.

Soutenus par des confrères du vignoble champenois venus manifester à leurs cotés, les salariés de Piper-Heidsieck ont finalement obtenus gain de cause. La direction est revenue sur les 39 suppressions de poste et dans le plan social on ne parle plus désormais que de départs volontaires. " La solidarité et la lutte ont payé ", se félicite Olivier Gaudry, délégué CGT. La direction a également renoncé à poursuivre cinq salariés qui avaient été assignés pour entrave devant le TGI de Reims.

France Info 25/09/2010

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article