La baisse de l'emploi salarié s'atténue ?

Selon Madame Christine Lagarde l'économie française est "sortie du rouge".Sinon, on serait pas dans la merde. Elle se félicitait de l'embellie de 0,3% de relance .Avec tous les bonus et commissions que les grands patrons ce sont versés, cela à suffit pour faire grimper de 0,3 %, car ils ont augmenté leur pouvoir d'achat cela n'a rien à voir avec le nombre de destructions d'emplois en fait,mais plus ils détruisent des emplois, plus ils touchent en bonus. Une espèce de commission aux économies de masse salariale

En 2006, on aurait annoncé la destruction de 75000 d'emplois, on aurait dit c'est la pire crise de tous les temps.Maintenant on a connu bien pire donc on relativise voilà tout, sur les six premiers mois de 2009, 242.500 emplois ont été détruits dans les secteurs concurrentiels L'emploi industriel n'a jamais été aussi bas en France
Dans l'industrie 149.000 ont été perdus sur un an.
 Dans le communiqué, Christine Lagarde se félicitant du ralentissement des destructions d'emplois.Mais, si la baisse de l'emploi salariés s'atténue en France, nous constatons la hausse du travail précaire et La stabilisation de l'emploi intérimaire qui ont permis de limiter les destructions demplois. Les chômeurs se sont acheté des bagnoles avec leur prime de licenciement, les entreprises ont destokés, il faut maintenant que les chaines de production reprennent car elles n'ont plus de stocks. C'est une reprise technique.
Les économistes voient grimper à 10% le taux de chômage en fin d'année . Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a reculé en juin pour la première fois depuis un an, mais ce bon chiffre (-18.600) était en trompe-l'œil, 33.300 chômeurs étant sortis des statistiques faute d'avoir actualisé leur dossier.