Figeac. Les employés de BUT en grève pendant une heure

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

201003021249_w350.jpg

« Cette grève est un mouvement ponctuel, pour faire pression par rapport aux négociations prévues début mars » dit Sabine Bourgade, secrétaire CFDT du Comité d'Entreprise du magasin BUT de Figeac. En compagnie de près de 50 % de l'effectif CDI, elle a « campé » de 14heures à 16 heures, samedi 27 février, devant la porte principale de la grande enseigne. « Nous voulons protester contre les conditions de travail qui se sont sérieusement dégradées depuis 2008 et l'achat de BUT par un fonds d'investissement », ajoute-t-elle. « On nous en demande toujours plus. Certains salariés n'ont jamais connu d'augmentation de salaire. En plus de nombreux postes ont été supprimés et d'autres le seront. Nous voulons bien satisfaire nos clients, mais il faut nous en donner les moyens ». Les grévistes des magasins BUT de Cahors et Villefranche de Rouergue soutenaient les mêmes revendications.

Contactée par nos soins, la direction du magasin BUT à Figeac n'a pas souhaité s'étendre sur cette grève, qui selon elle, « concerne d'abord le niveau national. À Figeac, tout se passe relativement bien, il n'y a pour l'instant aucun problème. Ni suppression de postes, ni licenciement ne sont prévus. Des négociations annuelles et nationales doivent se tenir en mars, et c'est uniquement là que se feront les réajustements prévus, s'il y a lieu ».


LA DEPECHE

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article