Les « Pimkie »ont réveillonné et partagent un couscous du réveillon sur le piquet de grève

Publié le par CGT PHILIPS EGP DREUX

  • Les « Pimkie » ont réveillonné en famille devant leur entreprise bloquée. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE

    Les « Pimkie » avaient prévenu, déterminés, jeudi 24 : « Si on n'obtient pas ce qu'on demande demain (hier), on passera Noël sur le piquet de grève.» ... Eh bien, c'est ce qu'une cinquantaine de ces salariés ont fait.

    Ces mères de famille pour la plupart ont partagé le soir du  réveillon de noël  un couscous devant leur entreprise de Wasquehal, bloquée. Une protestation tout en symbole. En grève depuis samedi (à l'entrepôt de Neuville-en-Ferrain) et lundi (à Wasquehal), ces salariées demandent l'obtention de meilleures indemnités de départ dans le cadre du plan social de suppression de 175 postes chez Pimkie-Dimarode.

    Une réunion de conciliation a eu lieu  le 23 décembre 2009 entre syndicats, direction et direction départementale du travail. La direction a proposé 15 000 € de prime extra-légale et 700 € par année d'ancienneté. Mieux que sa première proposition, certes, mais les salariés réclamaient au minimum ce qu'ont eu leurs collègues de Xanaka, une entreprise tout à côté et du même groupe (Mulliez) : 20 000 € et 2 400 € par année d'ancienneté. 

Publié dans Boites en luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article